Ma Wishlist de Noël – produits voyage au top!

I wish...

Cela fait un bon mois que je n’ai rien écris sur le blog, non pas parce que je manque d’idées ou que je n’en ai pas envie mais plutôt parce que je ne sais pas trop comment m’y prendre, par où commencer, quels sujets aborder… alors on reprend en douceur avec un petit article tout simple sur ma liste de cadeaux au Père Noël du voyage. Et oui, en voyage c’est Saint Christophe (patron des voyageurs) qui veille sur nous mais pour pouvoir voyager il faut déjà avoir ce qu’il faut!

Alors en ce premier jour de décembre je me suis dit qu’il pourrait être sympathique de rêver sans crainte de nos envies d’évasion, de voyage, d’aventure! En attendant que ces vœux soient exaucés:

– des guides de voyage encore et encore. La Chine bien sûr! Et pourquoi pas l’Écosse et le Québec.

Un guide oui, mais pas n’importe lequel. Pour le premier voyage de ma vie, en Australie, j’ai découvert la collection « Guides voir« . Ces guides sont parmi les plus chers (environ 25 euros selon les pays présentés) mais ce n’est pas pour cela que je les adore. Au contraire. Ils sont géniaux parce que dans un guide je ne recherche pas l’itinéraire au mètre près de mon parcours, je ne planifie jamais de parcours!

Capture d'écran 2014-11-30 20.03.36

Certaines parties de la ville et leurs attraits sont mis en avant
Certaines parties de la ville sont reprises en détails.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je recherche dans un guide c’est l’émerveillement avant même d’y être, c’est une présentation de la culture et de l’histoire du pays, une représentation visuelle des lieux et des indications pratiques sur les lieux à visiter, les horaires de visite, et les prix. A la fin du guide on trouve également les bonnes adresses comme dans les autres guides de voyage, les conseils de monnaie, d’hébergement et de transport.

Les régions sont divisées en catégories dans le livre
Les régions sont divisées en catégories dans le livre

Aussi, ces guides sont divisés très clairement par État, région ou autres en codes couleurs qui permettent de repérer très facilement les différentes sections et donc d’avoir un très bon aperçu, non pas des chemins à parcourir mais des paysages à découvrir.

 

 

 

 

– un sac à dos. Le B.A.BA. du voyageur, un bon sac à dos. Les goûts et les couleurs varient si vous cherchez un sac de randonnée, un sac de transport, un fourre-tout, un attaché-case, le confort, la place, l’ergonomie, le style, le prix, etc. Je ne me considère pas comme une globetrotteuse dans l’âme mais je ne suis pas non plus dans le tourisme de luxe. Jeunesse, ignorance, budget et autres oblige, j’ai toujours voyagé avec un simple sac à dos qui est celui que j’utilisais pour le sport et quelques sorties. Le temps passe, rien n’est éternel et il est temps de passer à un autre… ma devise? Pas pour la rando mais pour le hublot. C’est-à-dire un vrai sac à dos qui soit principalement utile pendant mes trajets plus que pendant mes visites, et donc j’ai cherché en ligne les dimensions minimums en cabine d’avion (55x40x20) pour ensuite trouver un sac qui ne soit ni plus petit (mon ancien sac) ni plus grand que ces dimensions. Et je pense avoir trouvé mon nouveau compagnon:

Ce sac/valise est idéal pour voyager avec tous types de transports.
Ce sac/valise est idéal pour voyager avec tous types de transports.

Ce sac, que vous pouvez retrouver sur Amazon, est idéal pour moi car il répond au critère que j’ai cité précédemment qui est la taille cabine. Ensuite, petit plus, il fait aussi valise! Avec ses roulettes et sa poignée ce qui n’est pas négligeable quand vous êtes content d’avoir autant de place pour ranger vos affaires mais que vous vous retrouvez finalement avec plus de 10kg sur le dos et que vous devez marcher encore et encore… Voilà mon sac parfait pour mon budget (35€), mon type de voyage et mes goûts. Comme je l’ai dit précédemment, tout dépend de ce que vous recherchez, évidemment pour l’auto-stop et les longues randonnées ce n’est certainement pas le sac le plus adapté.

 

– un chargeur solaire. Vous avez peut-être remarqué l’émergence des batteries de secours USB. Elles vous permettent de continuer d’utiliser votre téléphone, votre tablette ou encore votre Mp3 si vous n’avez plus de batterie et que vous ne pouvez pas vous brancher sur secteur. Personnellement, je trouve l’idée très bonne mais je favorise le solaire. Ainsi, on ne consomme pas plus d’énergie et il n’y a pas à se préoccuper d’avoir chargé sa batterie de secours (l’ironie).

Un des nombreux chargeurs solaires qui existent.
Un des nombreux chargeurs solaires qui existent, 30€ au lieu de 70€ sur Amazon.

Le budget varie pour les chargeurs solaires, comptez au minimum 20€. Plus il est petit et puissant, plus il sera cher évidemment, sachant que petite taille signifie également petit panneau photovoltaïque et donc temps de charge plus long. La plupart sont également équipé d’une prise USB au cas où le soleil ne soit pas allé assez vite pour vous, et d’autres font même lampe torche! Bref, l’accessoire idéal pour le voyageur qui, comme son nom l’indique, se déplace et n’est donc pas toujours disposé à brancher son appareil.

 

 

Par contre, je ne les trouve qu’en ligne pour l’instant, les magasins proposent les batteries de secours USB à moins de 10€.

WARNING: j’ai tenté de commander le chargeur solaire présenté plus haut, je l’ai reçu avec une partie du panneau photovoltaïque cassée, défaut de qualité ou conséquences de la période d’achat, tout ça pour vous dire, soyez prudents avec vos achats en ligne à l’approche des fêtes.

 

– depuis peu, j’ai découvert l’existence des sacs de rangement, ces petits sacs qui vous permettent de gagner deux fois plus de place dans votre valise (!).

Ces petits sacs peu encombrants vous font gagner jusqu'à 2x plus d'espace!
Ces petits sacs peu encombrants vous font gagner jusqu’à 2x plus d’espace!

Vous les trouverez en ligne et tout aussi facilement en grandes surfaces, de tailles et de prix variés avec, comme l’exemple ci-contre un prix de départ à moins de 10€. Honnêtement, j’ai du mal à croire qu’il est possible de passer de l’un à l’autre avec un petit sac mais pourquoi pas! Pensez aussi que si vous gagnez de la place, vous restez limités en poids pour l’avion.

Le principe est simple, rangez vos affaires dans le sac, puis aspirez l’air à l’aide d’un aspirateur et d’un trou situé sur le sac. C’est certainement très pratique en voyage avec les petits sacs et aussi chez vous avec les grands sacs pour les couvertures par exemple. Il vous suffit juste d’avoir un aspirateur à proximité!

Voilà, toute simple cette liste, je pourrais également ajouter un visa d’au moins un an pour la Chine mais là c’est au delà de mes compétences! La vôtre est prête?!

Et aussi… je tiens à préciser que je n’ai pas de partenariat avec Amazon, c’est juste mon site de référence pour les achats en ligne. Libre à vous d’acheter vos produits où vous le souhaitez.

Je n’ai donc encore testé aucun de ces produits mais je reviens vers vous avec les résultats dès que Papa Noël Voyage sera passé!

Si vous ne les avez pas déjà, vous pouvez ajouter à votre liste, une valise, un couteau suisse (une petite merveille cette chose), une trousse de voyage (vous savez, cette petite pochette qui regroupe plusieurs flacons de taille cabine), un pèse-bagages, un chargeur universel, un portable débloqué, c’est-à-dire qu’il accepte des cartes sim d’un autre opérateur, il en est de même pour votre carte sim qui doit pouvoir aller sur un autre téléphone.


Hey!

J’ai une page facebook maintenant! Qu’est-ce que ça vous apporte de plus? L’avantage d’avoir plus de mes nouvelles 😉 Plus de bons plans, plus de chinois, plus de découvertes… que du plus!!! La page est en français et aussi en anglais. Titre international oblige, j’ai trouvé cette équivalence du voyage physique et psychologique: The Present is a Gift (pour les fans de Kung Fu Panda ndlr…)

Curieusement vôtre.

1er octobre: fête nationale de la Chine

page-01-drapeau-chine

Que d’évènements aujourd’hui! Journée mondiale de la musique, sympathique, journée mondiale du chocolat, encore plus sympathique…mais aussi la fête nationale de la Chine!

Rappelons que sur ce blog on s’intéresse aux individus, pas à la politique ou l’économie mais bien la population.

J’aimerais être avec mes petits chinois pour célébrer cet évènement aujourd’hui! Si vous avez cette chance, profitez-en à fond et n’hésitez pas à partager en commentaires votre expérience de cette journée.

Un conseil pour tous: ne voyagez pas pendant la semaine qui suit. Presque tous les chinois le feront car aujourd’hui et les jours suivants sont fériés, et cette période sera très désagréable pour les visites. Soyez patients.

Concrètement, que représente cette journée pour nos amis sinophones? Cette semaine est parfois intitulée, la semaine « rouge » car la population en profite pour visiter les lieux du communisme.

De manière plus générale, les vacances en Chine sont souvent utilisées pour retrouver sa famille, parents et grands-parents car il est fréquent que les enfants travaillent dans une ville éloignée.

Aujourd’hui, une petite pensée pour la population chinoise, à son passé plutôt difficile et à son futur plein de surprises. Plus d’informations sur cette journée ici.

Joyeux anniversaire la traduction!

Aujourd’hui, mardi 30 septembre 2014, c’est la journée mondiale de la traduction. C’est l’occasion d’avoir une petite pensée pour toutes ces personnes de l’ombre grâce auxquelles nous comprenons les manuels d’utilisation (les meubles Ikea!), les conférences internationales, les séries américaines et tout ce qui compose notre quotidien. Observez bien autour de vous tout ce qui provient de l’étranger…et a donc été traduit!

En tant que traductrice, c’est également l’occasion d’assister à des conférences en ligne sur le site Proz.com, comme « Free tools for translators ». Durant toute cette journée (il est encore possible de s’inscrire), les traducteurs vont pouvoir obtenir des conseils, découvrir de nouveaux outils de traduction et rester au fait de l’actualité de l’industrie de la traduction. Un beau programme en perspective qui peut également permettre d’en apprendre davantage sur ce métier.

Pour moi, cette journée débute à 12h ce qui me laisse encore du temps pour prospecter! Et, cerise sur le gâteau, j’ai reçu aujourd’hui mes premiers droits de traducteur (royalties) sur un livre!

Pour la petite information, les traducteurs ont aussi leur saint patron, il s’agit de Saint Jérôme, qui avait traduit la bible. Plus d’infos sur cette journée, ici.

J’ai voyagé…jusqu’à une impasse. HELP!

Whats next

Tout commence bien, quelques séjours à l’étranger grâce aux études, un objectif professionnel réalisé, un objectif personnel en tête. Je sais ce que je veux dans la vie et j’ai toujours cru que c’était une qualité.

Seulement voilà, mon plus grand obstacle jusqu’ici était financier et quand je m’en sors enfin moyennement de ce côté là (assez pour la Chine), je me retrouve face au mur des visas: plus de statut étudiant, je travaille mais à mon compte, tout ce que je peux espérer c’est un visa tourisme pour 30 jours…quand on pars aussi loin et qu’on espère y rester au moins 1 an, ça fait très peu (et très cher)! Mon triste constat du jour.

Et pourtant, depuis bien longtemps je savais que mon statut et ma situation financière me poseraient problème pour voyager à l’avenir! Mais tant pis, je prend le risque! Alors depuis quelques mois je pense avoir réfléchi à tout!

 

Dans le désordre:

1) Jeune fille au pair: une très bonne idée pour peut-être même développer de nouvelles compétences linguistiques ou au moins ne pas avoir de frais de logement.

Mon problème: les frais de logement ne sont pas vraiment un problème quand on pars en Chine intérieur et qu’on gagne de l’argent de temps en temps. De plus, mes études étant terminées, je recherche véritablement un petit cocon dans lequel je puisse travailler à mon rythme, seule, donc ce choix est inadapté. Et pour couronner le tout, j’aurais un peu peur de tomber sur LA mauvaise famille…

2) V.I.E. (volontariat international en entreprise): sur le site de civiweb, tous les V.I.E. proposés dans le monde entier et tous les domaines. Ces offres sont top car c’est véritablement un emploi, mais dans un autre pays et les contrats sont généralement de 1 an! Et c’est généralement bien payé et un CDI de nos jours, même en France c’est pas facile, etc., etc.

Mon problème: « tous les domaines », c’est surtout pour les commerciaux et les ingénieurs, et selon les périodes, et selon les pays alors une formation langues/tourisme il y a peu d’offres. De plus, maintenant je suis à mon compte donc un temps plein n’est pas très approprié, bien que je saurais m’accommoder si je trouvais l’offre de mes rêves. Pour couronner le tout, il se dit ici est là que les entreprises ont déjà trouvé leur candidat et c’est donc uniquement par obligation qu’elles mettent leur annonce en ligne.

3) Professeur de FLE ou d’anglais à l’étranger: dans ma période « je veux à tout prix partir! », j’ai effectivement considéré les offres de professeur à l’étranger bien que c’est le métier que j’évite naturellement. C’est très pratique cet emploi, vous pouvez voyager et travailler, et découvrir la population locale et tout et tout.

Mon problème: comme je l’ai dit précédemment, j’évite à tout prix de devenir professeur mais bien TRADUCTRICE. C’est pas parce qu’on n’est pas dans son pays que l’on peut prétendre exercer n’importe quel métier…j’ai quand même tenté mais le système d’embauche s’est renforcé en Chine, il faut être sur place avec un visa de travail très souvent et deux ans d’expérience dans le domaine. C’est tout de même plus rassurant pour les élèves du pays!

4) Inscription sur tous les sites possibles d’offres de travail à l’étranger: il y a beaucoup d’offres sur le net, et de choix, et les moyens de communication sont simplifiés. Quoi de mieux qu’un travail pour partir à l’étranger?

Mon problème: il fut un temps où je scrutais véritablement toutes les annonces en temps réel sur le pôle emploi international, sur le site du gouvernement, en France et à l’étranger d’ailleurs. J’ai eu des réponses positives en Europe et en Chine mais souvent je ne pouvais pas être sur place au moment des entretiens alors j’ai abandonné l’idée en attendant le nouvel an puisque je ne souhaite pas partir avant le début du printemps.

5) Être en couple: en effet, l’avantage de la traduction freelance c’est qu’on est mobile, et si on a un peu de finances et/ou un compagnon riche (!), on peut se laisser aller aux « j’irais où tu iras! » (à vous de trouver la référence à la chanson…)

Mon problème: je veux croire qu’on peut être une fille et être indépendante, savoir voyager seul. Surtout pour moi, j’arrêterais certainement de rêver de voyages si j’étais en couple! Je ne fais définitivement pas partie de celles qui sont en couple par intérêt, next!

6) Tout quitter, tout changer: oublier les voyages, oublier ce pour quoi j’ai fait mes études, rayer cette partie de ma vie et chercher une vie « normale ». Je suis une vraie « housewife » quand je m’y mets!

Mon problème: j’ai en fait profiter des quelques mois précédents pour tester mes possibilités et j’ai postulé pour des CDI, tenter différents boulots auxquels m’accrocher mais malheureusement je ne suis pas bonne à grand chose d’autre que mon métier actuel. Aussi, loin d’être une enfant gâtée, je fonctionne à la passion donc rien ne va quand je ne fais pas ce que j’aime. Et puis, il n’y a pas toujours que du positif, j’ai aussi fait des sacrifices, j’ai pleuré, déprimé, lutté pour faire les études qui me méneraient au métier que je veux. Mon parcours je l’ai véritablement choisi, comment l’ignorer?

7) Globe-trotteur: c’est généralement assez léger niveau budget, on voyage, on rencontre des personnes différentes, on vit véritablement, c’est l’aventure, c’est fou!

Mon problème: moi pas faire de stop, moi avoir peur du noir, moi pas vouloir monter dans le camion d’un gros barbu! S’il y a bien une chose pour laquelle j’attends quand même mon monsieur un jour, c’est pour effectuer notre roadtrip en van. En attendant, bien que je considère qu’être une fille ne doit rien nous empêcher de faire, moi je suis une stressée de la vie et je ne partirai pas en sac à dos seule. Je ne suis pas ce type de voyageur, moi j’aime vraiment m’installer quelque part. Et puis il n’y aurait certainement pas beaucoup de temps pour mes traductions.

8) Gardien de maison: l’idée m’est revenue aujourd’hui. Elle présente tous les avantages que je recherche: un toit (grand!), seule et donc la possibilité de travailler à mon rythme, ailleurs et sans frais…

Mon problème: il semblerait qu’il s’agisse beaucoup de garde d’animaux ce qui n’est pas mon fort. Surtout – je n’y connais rien donc j’ai tout simplement tapé « Gardiennage de maison » dans mon moteur de recherche – il semblerait que cette possibilité soit davantage orientée vers les personnes âgées.

 

Cette dernière possibilité reste ma tentation alors si vous avez des pistes, des expériences à partager ou des conseils (je cherche surtout hors de France), merci de laisser des commentaires! Après, avoir un objectif ne doit pas nous faire faire n’importe quoi et prendre des risques, comme je le dis toujours, qu’on ne prendrais pas dans son propre pays.

Mes recherches sont généralement ciblées Chine pour l’Asie, Canada pour les Amériques et Europe en général puis j’effectue mon tri selon les offres. J’ai envie d’entendre quelqu’un me dire que je n’ai pas exploré toutes les pistes, qu’il y a LA solution juste sous mon nez, adaptée à mon budget et mes envies…alors, alors???

Mais moi c’est la Chine que je veux!

aller en CHine

Nominée au Liebster Award

(Petit problème d’affichage involontaire de ma part, tout est collé!)

Grâce à ce tag, j’ai eu la chance de découvrir Le monde de Najolivan, un blog qui présente le livre du même nom écrit par deux auteures.

J’avais déjà été taggée pour un Liebster Award similaire.

Tout d’abord, voici les règles du jeu:

– Mentionner la personne qui vous a nominée et spécifier le lien de son blog
– Révéler 11 choses sur soi
– Répondre aux 11 questions que vous a posées la blogueuse qui vous a nominée
– Nominer également 11 blogs, leur poser 11 questions, mettre leur lien de blog et les taguer
– Ne pas taguer la personne qui vous a nominée en premier lieu
11 choses sur moi, allez, en une seule phrase: je n’aime pas parler de moi, j’adore écouter les autres, être utile, en ce moment je rêve ma vie plutôt que l’inverse, j’espère un jour faire un petit roadtrip en van avec l’amour de ma vie, vive les coeurs, j’ai peur en permanence de faire des erreurs et donc de perdre du temps, le Luxembourg m’intrigue, je ne comprends pas pourquoi les jeux offrent de l’argent ou des cadeaux au lieu d’aider directement les pauvres, les koalas c’est tout doux! Je pense à mon prochain voyage.
Les questions de Sophie sont bien sympas, alors:
1. Quels sont tes 3 livres préférés?
Peut-être bien « Un jour » de David Nicholls, « La fille de papier » de Guillaume Musso et « 1984 » de George Orwell.
2. Quelle est ta musique du moment?
« Rude » de Magic!. Elle a du peps, les paroles sont intéressantes et le rythme est sympa, j’adhère 🙂
3. Quelle saison préfères-tu?
En ce moment l’hiver, mais un bon hiver bien froid, sans vent (Canada ❤ )
4. Comment te vois-tu dans 10 ans?
Dans mon idéal, j’aurai trouvé le lieu de mes rêves après avoir vu les pays de mon choix et j’y aurai ma petite famille. Traductrice au top et comblée.
5. Quel ville aimerais-tu visiter?
Dans l’immédiat, Barcelone en Espagne. Deuxième option, Chengdu en Chine.
6. Si tu étais un animal?
Une girafe: c’est jaune, c’est grand, ça a des espèces de tâches de rousseur et ça mange sans trop d’efforts, c’est tout moi!
7. Si tu étais une couleur?
Le jaune!!! Pour le soleil, la joie de vivre, la bonne humeur et la chaleur.
Sinon le rouge pour l’amour et la passion.
8. Quel est ton rêve le plus fou?
Mon rêve le plus fou, voyager où je veux quand je veux…et avec qui je veux!
9. Ton jeu préféré lorsque tu étais enfant?
Toutou chapardeur, un jeu de société où il tirer la laisse d’une niche pour attraper les chiens après que ces derniers aient récupérés des os dans leur gueule…
10. Vacances à la mer ou à la montagne? (Pourquoi?)
Vacances à la montagne! Le froid, la neige, un chalet…ah que ça doit être bon. La montagne parce que j’habites à 15 minutes de la mer et qu’une vie à la montagne me tente bien!
11. Raconte-moi une histoire drôle ! :)
« Tu connais l’histoire de paf le chien? Bah en fait c’est l’histoire d’un mec…et paf! le chien », voilà…
Alors, pour taguer, commençons par ma petite Astrid et son blog http://pop-n-dots.over-blog.com/
Ensuite, faisons place à des personnes dont je viens de découvrir le blog:
Et voici les 11 questions:
1) Pourquoi as-tu donné ce nom à ton blog?
2) Quel est, à ce jour, le plus beau souvenir de ta vie?
3) Si tu pouvais avoir quelque chose, maintenant, tout de suite, pas la seconde d’après, n’importe quoi! Ce serait quoi?
4) Quel est ton mot préféré?
5) What’s next? Que va-t-il se passer maintenant dans ta vie?
6) Que te manque-t-il pour être parfaitement comblé(e)?
7) Ferme les yeux et dis-moi ce que tu vois.
8) Quel est ton plat préféré?
9) Passé, présent ou futur?
10) Donne la première lettre de la personne qui te vient à l’esprit en lisant ces questions.
11) Toi en un mot?
Merci! Et à bientôt!

50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises

A l’occasion du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises, il m’a été proposé de participer au concours d’écriture du Quotidien du Peuple en Ligne. Les participants doivent raconter leur expérience de la Chine en deux pages maximum. Voici mon récit:

La Chine : un rêve d’enfance

J’ai découvert la culture chinoise à travers des documentaires et des films sur la Chine. Ma vision à l’époque : un pays lointain et mystérieux. Déjà, je m’imaginais collaborer avec des professionnels chinois ; objectif réalisé puisque je suis désormais traductrice et j’essaye progressivement d’établir un lien entre les professionnels chinois et français en remédiant au problème de la barrière linguistique.

J’ai décidé d’étudier le chinois à l’université parce que la langue est très intéressante mais également, et surtout, parce que je m’intéresse énormément à la culture de la Chine. Ainsi, depuis le début de mon apprentissage de la langue je m’intéresse aux rapports de la Chine avec les pays étrangers.

我在上中学的时候,就对中国文化和语言感兴趣了。中国的历史是那么地悠久,文化是那么地灿烂,地理是那么地辽阔,风景是那么地美丽。汉字是那么地奇妙, 语言是那么地丰富!

 

我有一个梦想。。。我要去中国 (J’ai un rêve…je souhaite aller en Chine)

Durant un voyage en Australie, j’ai participé au Chinese Bridge, une compétition de chinois où il faut faire un discours et une représentation artistique chinoise. Le titre de mon discours était « 我的中国梦 ». Ma première expérience de l’univers chinois où j’ai découvert un esprit de groupe et de partage très fort. J’ai retenu de cette expérience beaucoup de sympathie de la part d’un public majoritairement chinois. Cette expérience n’a fait que confirmer mon désir de partir en Chine.

我二十岁的时候说 « 我有一个梦想——,我要去中国,我要去参观天安门、故宫,我要登上雄伟的万里长城。“不到长城非好汉,不吃烤鸭太遗憾!”,所以,我还要学会用筷子,我要去北京全聚德吃北京烤鸭。 »

 

我去过中国 (Je suis finalement allée en Chine)

Grâce à mes études en langues étrangères appliquées j’ai eu l’opportunité de vivre et étudier cinq mois à Xi’an, 西安外国语大学. J’ai alors beaucoup appris sur la langue chinoise et sur la manière de vivre que même les meilleurs livres ne sauront retranscrire.

了解过这个国家的历史与文化,近距离接触,了解中国人民的生活,了解中国的发展 与 变化。

 

La Chine – vivre ensemble

Après dix heures de vol je suis arrivée dans l’empire du milieu (中国) où l’esprit de groupe passe avant l’individu. J’ai ressenti beaucoup de curiosité et de sympathie de la part de la population chinoise. Le meilleur exemple de cet état d’esprit c’est lors de mon ascension de 华山 (la montagne Hua) à 西安 (Xi’an). Ce que j’ai retenu de cette expérience nocturne ce sont des « 加油 » prononcés ici et là pour s’encourager mutuellement. Ainsi, même pendant ce moment difficile et physique, jamais nous n’avons eu l’impression d’être désemparés ou seuls car nous savions que dans l’esprit, nous étions tous réunis par le même effort. Cette situation amène un état d’esprit de partage et de bienveillance à l’égard des autres. Ne pas avancer si les autres ont des difficultés, ne pas savourer sa victoire si les autres perdent…C’est aussi le cas physiquement, la population chinoise étant bien supérieure à la population française, il n’y a d’autre choix que d’accepter la foule, être très proches d’inconnus dans le bus, dans le métro, marché dans la rue avec des centaines d’autres personnes. De retour en France, les rues paraissent bien désertes…

« 耳听 为虚,眼观 为实 » (équivalent français « il faut le voir pour le croire »)

« 千里之行,始于足下 »

 

Ce week-end, on (re)découvre son patrimoine!

jedp

Ce week-end, du 20 au 21 septembre, ce sont les journées européennes du patrimoine. L’occasion de découvrir, ou de redécouvrir, des lieux devant lesquels on passe tous les jours ou auxquels on n’a jamais osé se rendre. Ou tout simplement des endroits habituellement inaccessibles au public.

Ce que je reproche un peu à ces journées, c’est que les lieux à visiter sont rarement gratuits mais plutôt à tarif réduit ce qui limite encore l’accès aux personnes à faible revenu.

C’est tout de même l’occasion de valoriser notre pays. Vous pouvez par exemple visiter, entre autres archives départementales, les maisons de régions, les hôtels de ville, des musées en visite guidée, certains plateaux de télévision si vous êtes en région parisienne, etc.

Ici vous trouvez tout le programme de ces deux journées sur la France entière!