La montagne la plus dangereuse du monde – J’y étais!!!

Il y a quelques jours, j’ai lu l’article de Chine informations sur « le sentier le plus dangereux du monde« , ce qui m’a rappelé un de mes plus beaux souvenirs de mon séjour en Chine.

C’était le 8 juin 2012. Nous avons vécu cette aventure à cinq: j’étais avec trois allemands (dont deux couchsurfers) et un chinois. C’était la première fois pour tous et ma première fois tout court en montagne. Quelle aventure!

Une maquette de la montagne - je suis allée jusqu'au deuxième sommet.
Une maquette de la montagne – jusqu’au sommet du fond à gauche.

Comment avons-nous eu cette idée?

J’étais en semestre d’échange à Xi’an (à l’ouest de Pékin) et au bout de quelques mois, 华山 (la montagne Hua) était devenue l’objet de toutes les discussions de mon groupe. Encore fallait-il trouver le bon moment pour s’y rendre. J’ai attendu sagement que certains – énormes – groupes s’y rendent pour amener à mon tour les nouveaux et les réticents, pour une aventure à notre rythme. Aussi, je voulais absolument le faire de nuit, ce qui n’était pas du goût de tout le monde. J’attendais également que le froid soit parti pour ne pas nous retrouver sur un sommet enneigé et ainsi voyager léger.

IMG_4323
C’est pour des photos comme celle-ci qu’il faut choisir la nuit!

Pourquoi cette montagne est considérée comme la plus dangereuse du monde?

Cette montagne, ou plutôt cette chaine montagneuse, comporte plusieurs monts auxquels il est possible d’accéder de plusieurs manières. L’un d’entre eux nécessite de longer la paroi rocheuse à peine tenu par quelques crochets et une ridicule planche en bois contre laquelle s’appuyer (plus de détails ici). Voici la raison. Pour moi, la montagne entière mérite ce nom, considérant la hauteur, l’absence totale de sécurité mais on oublie tout ça quand on y est, c’est après qu’on y repense…

Les cadenas c'est universel à l'évidence!
Les cadenas c’est universel à l’évidence!

Comment y aller?

De Xi’an, il suffit de se rendre à la gare. Sur le côté, vous trouverez plusieurs bus qui se trouvent à droite de la gare. Certains se rendent à l’armée de terre cuite, d’autres à Huashan. Il me semble qu’il faut moins d’une heure pour se rendre au village. Là-bas vous trouverez quelques restaurants et une énorme place avant l’entrée de la montagne, et bien sûr un groupe de personnes qui feront du 太极拳 (tai-chi-chuan). Si mes souvenirs sont bons. L’entrée est gratuite mais il vous faut quand même un petit ticket. Et ensuite c’est parti pour l’aventure, à vous de vous y retrouver pour être certains d’arriver à destination! (Oui, les énormes marches à la verticale, vous êtes obligés de les prendre, oui, il y en a 300 mais c’est comme ça!)

Arrivée au petit village de Huashan
Arrivée au petit village de Huashan

Est-ce que ça en vaut la peine?

Je me souviens que sur le chemin du retour, j’ai dit à mes compagnons: « Je ne le referai plus jamais! Mais c’était merveilleux!!! ». En effet, c’est très fatiguant (peut-être aussi parce que ce n’est pas le parcours le plus facile pour une première « randonnée » en montagne), c’est plus ou moins long selon le parcours que l’on choisi, c’est quelques fois dangereux mais il faut avancer que l’on veuille monter ou même rebrousser chemin – car je ne pense pas qu’on vienne te chercher en hélico…

Mes petits chinois ils sont trop gentils, à coup de 加油 (= bon courage) par ci par là. Je crois que je ne les ai jamais vus aussi bavards qu’à cet endroit! Tout le monde va à Huashan: tous les âges, toutes les nationalités (bien que la grande majorité soit chinoise), certains le font régulièrement! On s’entraide quand il y a besoin. J’ai trouvé qu’il y avait un bon esprit, apparemment plus agréable de nuit car moins de monde.

C’est top aussi tout simplement pour dire: « la montagne la plus dangereuse du monde, j’y étais! » 😉 J’ai triché un peu pour le retour. Mon but initial était de refaire tout le chemin inverse à pied (plus rapide qu’à l’aller), mais après 1/5 du chemin, mes mollets me faisaient mal à chaque marche…alors nous avons pris les petites cabines. Mais même là il faut encore faire un bon effort pendant trente bonnes minutes pour y arriver.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le « raccourci » jusqu’aux cabines (le bâtiment sur la droite)

Nous avons pris le bus à 18h, débuté l’ascension vers 19h. Nous sommes arrivés au sommet de la montagne vers 2h du matin. L’allemand et moi nous sommes restés au premier sommet de montagne (j’étais fatiguée). Nous avons cherché un petit coin sympa pour dormir et observer le coucher de soleil car c’est pour ça qu’on l’a fait de nuit! Et le comble, c’est que j’ai tellement bien dormi (Pas lui du coup) qu’il a dû me réveiller pour que je manque pas le lever du soleil! C’était beau, surtout parce que nous étions fiers d’avoir accompli tout ce chemin. Et vous le savez peut-être déjà, ou vous le comprendrez très vite, en Chine on n’est jamais seul…donc nous avons vu le lever du soleil avec 50 autres chinois peut-être, c’était drôle! Nous avons commencé à descendre vers 7 heures, récupéré mon petit chinois au passage pour descendre en cabine et laissé nos deux couchsurfers finir à pied. Autant vous dire que j’ai fait la larve – heureuse – tout le reste de la journée.

J’ai trouvé cette montagne tellement magnifique! La roche est blanche, elle parait lisse, et les hauteurs vertigineuses! Elle est belle de jour comme de nuit. J’ai décidé de vivre cette aventure pour en prendre plein les yeux plus que pour l’activité sportive en elle-même et c’était le cas! Prenez le temps de vous retourner sur votre passage, de faire des pauses car la vue est magnifique et c’est certainement un moment unique!

Seul au monde...ou presque
Seuls au monde…ou presque

Quelques conseils pour profiter au maximum?

Reposez-vous bien la veille, la semaine d’avant, comme vous voulez mais soyez impérativement en forme, surtout si vous prévoyez une ascension de nuit car votre rythme va être décalé (j’ai dormi tout de même 5 heures sur place!).

Nous n’avions pas beaucoup d’appétit mais apportez de l’eau et des choses faciles à emporter et consistantes, pour l’énergie. Moi j’avais acheté une bonne poche de 包子(petits pains cuits à la vapeur fourrés à la viande ou aux légumes, mes favoris!).

Prévoyez-des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise pour grimper, sauter, etc. Des vêtements légers donc mais aussi des vêtements chauds car au sommet, la nuit + la fatigue, vous aurez besoin de gros pulls et couvertures si vous le pouvez. Et bien sûr d’excellentes chaussures…bien que certaines chinoises font tout cela en robe et talons… Alors, pour les modeuses qui me lisent, j’étais restée plus ou moins fashion, ou plutôt j’avais pris ce que je pouvais puisque je n’avais pas tous mes vêtements de France alors j’ai fait ça avec un t-shirt lâche, un short en tissu et des collants noirs. C’est ma façon à moi d’être à l’aise car j’avais peur d’avoir rapidement trop chaud en pantalon. A vous de trouver votre style!

Choisissez bien votre jour: si vous le pouvez, allez-y en semaine il y a aura moins de monde car en Chine « du monde » c’est une ville entière pour nous! Alors imaginez ça en haut d’une montagne sans sécurité et sans surveillance. Évitez les jours de fête et les jours fériés car tout le monde a la même idée et pour les mêmes raisons citées précédemment, c’est vite la catastrophe!

Oui, on n’est pas à l’aise appuyés contre un rocher pour s’endormir donc soit on s’adapte, soit on a pu prévoir et emporter des petits coussins ou quoi que ce soit qui permette un peu de confort.

PETITE ASTUCE: il y a des gardes chinois partout, même en montagne, et là haut ils vous donnent (je crois que ça coûte quelques yuans – et en plus on peut le ramener chez nous) un énorme manteau bien chaud de l’armée. C’est très gentil ça, et ça réchauffe!

Partez en groupe, c’est plus motivant et plus rigolo de pouvoir partager une telle expérience avec des gens que vous connaissez. Pour ma part, mes yeux ne suffisent pas à mon émerveillement, j’ai besoin de partager! Prenez des photos aussi car c’est vraiment incroyable!

 

Je vous souhaite une belle aventure!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Descente en cabine
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Inscriptions chinoises dans la roche
IMG_4304
La plateforme, à l’entrée de la montagne
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On ne le voit pas très bien sur la photo mais les marches sont littéralement à la verticale, du coup on est obligés de se tenir aux petites chaines sur le côté, c’est carrément de l’escalade à cette étape!
Publicités

4 commentaires sur “La montagne la plus dangereuse du monde – J’y étais!!!

    • Eh bien dis-toi que je n’avais jamais fait ça auparavant et j’ai éprouvé de la fatigue seulement après 5 heures. Il faut prendre le temps. Et la nuit nous fait perdre la notion du temps!
      A la différence de nous, les chinois sont nombreux mais personne ne se bouscule ^^ Tout le monde s’encourage même, il y a un très bon esprit!

      Aimé par 1 personne

Merci pour vos commentaires!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s